10_VH

Le prospectus publicitaire élevé au rang d'oeuvre d'art, qui l'eût cru ? Durant toute la décennie 1960, l'agence Robert Delpire relève le défi pour Citroën. De la 2CV à la DS cabriolet en passant par l'Ami 6, ses brochures se distinguent toutes par leur raffinement créatif et leur avant-gardisme en terme de typographie et de composition photographique. Les plus grands y ont contribué : William Klein, André Martin, Sarah Moon, etc.

Le catalogue ne montre pas explicitement l'automobile mais la suggère et la sublime tel un objet fantasmagorique. Cet art publicitaire, disponible gratuitement au garage du coin, fit l'objet d'une exposition au musée des Arts décoratifs, en 1965. En la matière, qui a fait mieux ?

5

5

8

9

Depuis, il y a eu l'ère racoleuse des slogans creux cachant mal la pauvreté de la mise en page puis la froideur clinique des photos studio et le virtuel édulcoré des retouches informatiques systématiques. En matière de publicité, les goûts "intello" ne cadrent guère avec les préoccupations immédiates du vendeur de HDI bonusés ni avec celles du jeune couple faisant le tour des concessionnaires à la recherche du meilleur rabais !

Catalogue DS, 1971. Photos André Martin.