2004_06_39

Quel paradoxe ! Jamais le marché automobile n'a offert, ou plutôt, vendu, autant de silhouettes différentes. Pourtant, jamais les dessous de nos déesses de plastoc n'ont été autant semblables, quand elles ne partagent pas tout bonnement les mêmes moulins par le truchement des joint-venture. Dans ce monde globalisé où s'impose l'échelle transcontinentale, la course à la rentabilité ignore cultures d'entreprise et folklore technique.

Fini, donc, les autos dont je pouvais citer la marque rien qu'à l'oreille, étant minot ! Quoi de commun, à l'époque, entre une Alfasud et une Volvo 343, une Citroën GS et une VW 1303 !  Entre le moteur à plat ou en ligne, le refroidissement soit par eau soit par air, la transmission par les roues avant ou postérieures, sans parler bien sûr des roues plus moins dépendantes ou de la disposition de l'ensemble moteur-boîte, nous n'avions pas seulement affaire à différentes maniaqueries techniques fortement ancrées dans les cultures d'entreprise, mais aussi à des écoles de pilotage bien distinctes lorsque survenaient pluie et neige sur un itinéraire en lacet !

Traction, moteur transversal, quatre cylindres en ligne, refroidissement par eau et boîte en bout composent à présent les caractéristiques universelles de la voiture de grande diffusion, et ce en Europe comme en Asie. Crise oblige, les Etats-Unis, longtemps hermétiques à ce diktat, y viennent aussi. On en revient peu à peu aux années 20 où la quasi intégralité de la production mondiale s'alignait sur des schémas techniques similaires.

Même chez BMW, chantre de la propulsion à outrance, y compris sur le segment des compactes, on s'interroge. Et pour cause. Selon une récente étude, 80% des clients de BMW série 1 pensent conduire une... traction ! La politique d'ouverture à de nouveaux clients trouve là son revers. Les puristes du dérapage contrôlé s'arracheront les cheveux, mais qui, parmi tous ceux venus commander leur compacte Diesel chez BMW, savent encore rattraper une dérive du train arrière en situation critique ? Qui, parmi ces m'as-tu-vu pour qui seule importe la marque, risqueraient leur ego-mobile sur sol gras sans anesthésiant électronique ?

N'en doutez point, la traction BMW arrive !