995

Tour-à-tour botte secrète des séducteurs jamais en retard d’une tendance, joujou extra dont il faut absolument se munir pour être vu(e) ou arme fatale pour briller en bonne société, la Mini n’en finit plus de s’affirmer comme l’attribut indispensable d’une clientèle branchée. Au risque d'être totalement vidée de la matière grise qui faisait le génie de son aînée. A l'instar de la plupart de ses nouveaux clients, diront les mauvaises langues.  

On a du mal à y croire, et pourtant, il y a vingt-cinq ans la Mini n’était encore qu'une voiture. Pire, une fin de série échappée de la tourmente Leyland, qu'Austin-Rover écoule à petits prix à force de promo et de séries spéciales pseudo-branchées. Las, les ex-fan des sixties aspirent désormais à plus de confort et la marque Austin est devenue tellement ringarde qu'on la retire des calandres, en 1988, contribuant ainsi à inventer la voiture sans marque. Quelques nostalgiques ou écervelés s'y laissent encore prendre, pour le reste, quoi de plus risible, il y a vingt-cinq ans, que ce petit tape-cul cahotant, rase-motte de losers sans le sous et déplaçoir de têtes-à-claque promenant leur chihuahuas débiles ? Au salon de Bordeaux, je me souviens, les vendeurs eux-mêmes s'en fendaient la poire quand quatre jeunes hilares, pelotonnés dans l’habitacle de boîte à chaussure, s’amusaient à sautiller frénétiquement du postérieur, provoquant de grotesques soubresauts. Le concessionnaire avait cependant veillé à isoler la Mini-moche au fin fond de son stand, entre la plante verte et le bahut du Camel Trophy, de peur que le spectre sénile des années BL ne ternisse l’éclat des dernières Hondarover.

La Mini-thérapie, pour ceux qui devaient s'en satisfaire, n'avait cependant pas que des inconvénients. Trois quarts d’heure de tape-fesse deux fois par jour sur le pavé parisien et bien des postérieurs ont échappé aux affres de la grossesse de trop à l’approche angoissante de la quarantaine. Et pourtant, en dépit d’une légende bornée, les femmes elles-mêmes n’en voulaient plus. Aux questionnaires des sondeurs, les épouses préféraient citer désormais 205 GTI ou Renault Espace comme cadeau de Saint-Valentin. Du reste, qui douterait de l'existence d'une intelligence comparable à celle de l’homo automobilis moyen chez le Beau sexe ?

996

Le temps depuis a fait son œuvre. Alors que l’idolâtrie néo-rétro des années 90 balaye le modernisme amnésique de la décennie précédente, Rover rappelle John Cooper devenu entre-temps concessionnaire... Honda. Ce fut le fulgurant retour de la Mini Cooper dont BMW ne tarda pas à récupérer la griffe hautement rémunératrice au dépeçage de Rover. Et dans les Rétromobiles et autres, par la tordante ironie d’une histoire à la mémoire courte, ceux-là mêmes qui brocardaient le petit tape-cul de merde se battent presque pour photographier le faire-valoir historique exposé par BMW. Oubliées, les trépidations ridicules d’une suspension inexistence, disparu, l’antique tournebroche remontant à la Morris Minor, occultée, l’absence de coffre dans tous les sens du terme, le public désormais n’a d’yeux que pour le profil croquignolet de l’ancêtre définitivement "in". S’il s’agissait encore de valoriser les concepts naguère audacieux d’un Alec Issigonis obsédé par la rapport habitabilité/encombrement. Trop cérébral semble-t-il pour de nouvelles "Mini" plus volumineuses encore qu’une "Maxi" d’autrefois.

Cela dit, BL puis Rover auraient pu conserver la longueur d'avance qu'avait la Mini du temps de sa splendeur. L'incroyable machine à perdre du dernier grand constructeur britannique en a décidé autrement. Ni l'étude 9X mort-née d'Alec Issigonis, ni la Mini Innocenti, ni la Metro ne purent succéder dignement à l'Ancêtre pétrifiée dans une nostalgie stérile. Encore en 1996, l’étude Mini Spiritual de Rover proposait une voie innovante. Las, il faudra se satisfaire de pastiches grotesques dont la raison d’être tient plus à l’ego de sa clientèle qu’à une quelconque vision d’ingénieur.

On fait des formes. Pas du fond. Ne raisonnez donc pas. Contentez-vous de consommer. La preuve par l'absurde.

994

Photos Auto Bild/Auto Express via le Blenheim Gang.